Accueil Classic Sail Contact

Histoire

 

 

 

Remonter

Histoire de Lola

 

Lola est un type de bateau très courant construit entièrement en chêne (charpente, membrures et bordés) au nord du Danemark, à Skagen. Sauf à l'origine, la quille, le galbord et le ribord qui étaient en hêtre. C'est le 58ème bateau sorti du chantier des frères Nipper en 1919, et il en reste une centaine à flot aujourd’hui. Ce qui en dit long sur la fabrication ainsi que sur l’entretien qui leur a été dispensé ! A comparer avec les flottes de thoniers de Groix et Yeu pourtant plus récentes et aussi nombreuses, mais malheureusement entièrement laissées à l’abandon. 

Port de Skagen, Danemark, années 30

 

Port de Skagen, Lola est-elle  là? 

Ce type de bateau est un "hajkutter", littéralement "cotre requin", pour ses qualité à la pêche.

Lola était armée à la pêche à la senne danoise, pêche à filet circulaire se pratiquant à l'ancre. Les poissons recherchés étaient les poissons plats de fond (essentiellement la plie). Elle a pratiqué la pêche dans le Kattegat, et puis en mer du Nord, notamment sur le redoutable Doggerbank. Elle conservait les poissons dans un "vivier ouvert" et pouvait ainsi les ramener vivants au port. Lors du Grand Carénage de 2011, les bordés "à trous" du vivier ont tous été remplacés. Cela a permis de supprimer les inévitables problèmes de bouchons.

Elle s'appelait "Nøkken" à l'origine, qui est une créature aquatique de la mythologie scandinave. Elle a été renommée E-310 "Lola" dans les années 50 à Esbjerg, au Danemark.

C'est un des premiers bateaux de pêche à être doté d'un moteur auxiliaire qui servait à entrer au port et se propulser dans les calmes.
Le moteur était un bicylindre Alpha quatre temps de 3,4 tonnes de 40cv à 390 t/mn avec une hélice d'1,10m à pas variable.

Ces bateaux étaient ainsi  parmi les premiers bateaux mixtes (avec moteur à combustion interne) de l'histoire. Leur puissance limitée ne permettait pas de s'affranchir complètement de l'utilisation de la voile qui restait courante. Les formes de carène n'ont donc évolué que plus tard.

La présence de ce moteur auxiliaire à l'origine est aussi un avantage énorme pour nous aujourd'hui : la structure est prévue pour encaisser une propulsion mécanique.

Le meilleurs des deux mondes : une carène de voilier avec une structure permettant de mettre facilement un moteur.

 
  La cabine originale du patron se situait à l'arrière et était beaucoup plus petite qu'aujourd'hui (à cause de la taille du moteur). L'équipage (3 matelots et 1 mousse) logeait à l'avant dans des lits clos en bouleau. La cambuse se situait dans l'étrave.   
Comme nombre de ses sister-ships, elle a continué de pêcher jusque dans les années 1970.
En 1974, un charpentier néerlandais, Wil Haring, l’a rachetée pour la restaurer et la convertir au "charter", croisière à la voile aux Pays Bas. Il l'a exploitée ainsi de 1980 à 1991.
 
 
 

Par ailleurs, nous savons que Lola a coulé au moins deux fois dans sa carrière. La première, dans le Kattegat en 1946, en sautant sur une mine. Et la deuxième aux Pays-Bas, de façon beaucoup moins héroïque, par négligence et défaut de vanne de toilettes.

Suite à des expériences de navigations superbes sur les bateaux traditionnels aux Pays Bas, nous avons décidé de rechercher un bateau pour créer, sur la façade Atlantique (depuis l'Espagne jusqu'à l'Irlande), une activité de croisière similaire mais un peu plus hauturière et... avec un niveau de prestation culinaire plus exigeant !  
  Nous avons acheté Lola en 1994 après pas mal de recherches dans tout l'Europe, à cause de sa taille (et de son prix !) raisonnable, de son bon état général (même si de nombreux accessoires étaient très fatigués) et de son esthétique à la fois robuste et élégante, étrave presque droite, tonture marquée splendide, formes avant porteuses, bau et franc-bord modérés et superstructures raisonnables, et une voûte elliptique splendide... Diriez vous que je ne suis pas objectif ?... 

Après quelques années d'efforts de restauration, financiers, administratifs, géographiques, nous avons pu commencer à organiser nos premières croisières professionnelles en... 2000 ! 

Nous avons récemment découvert pas mal d'informations dans un bon roman danois où le personnage principal se fait construire un bateau au chantier Nipper, à Skagen, en 1920... Comme il est excellemment documenté, on peut y vivre l'histoire de notre bateau. Nous ne saurions trop vous recommander de lire 'Le Marin Américain', de Karsten Lund.

 
  Nous avons également exploré l'histoire spécifique de Lola en allant sur ses traces, à la fois aux Pays Bas et au Danemark et nous préparons un document à ce sujet.

Notre page Facebook permet également de suivre les nombreuses photos historiques que nous partageons des sites amis.

Retour page  précédente


Contactez nous :

Voile Traditionnelle

Margot Peeters & Jean-François Garenne

2 rue du moulin - 17840 La Brée les Bains - France

Tél.: +33 (0)5 46 75 74 08     GSM : +33 (0)6 11 94 46 26    

E-mail : voile.traditionnelle@orange.fr

 

Mentions légales :  Orion Ship Management, SNC au capital de 71000 Euros, SIRET 4510627035000015

Voile Traditionnelle et Classic Sail France sont deux enseignes de Orion Ship Management. 

Send an e-mail to margot.peeters@orange.fr for any question or remark about this website  
Envoyez un e-mail à margot.peeters@orange.fr pour toute question ou remarque concernant ce site web.
Copyright © 2007 Orion Ship Management
Last  modification / Dernière modification : 16 octobre 2016